Congrès National de Géobiologie 6 octobre 2019

Congrès National de Géobiologie 6 octobre 2019

4ème Congrès National de Géobiologie.

Pour la quatrième année se déroule à Saint-Ferréol (Relais des 4 Vents, 31250 REVEL) le Congrès National de Géobiologie.
Samedi 5 : tables rondes réservées aux Membres de la CNG.
Dimanche 6 : conférences ouvertes au public.

Programme du samedi 5 octobre

La journée du samedi est réservée exclusivement aux Membres de la C.N.G.
Plusieurs tables rondes sont proposés aux participants :

MATIN

9 h
– La place et le rôle du géobiologue dans les années à venir.
Table ronde animée par Christina Vior.

10 h
– Les réseaux géodynamiques ou géobiologiques.
Table ronde animée par Bernard OLIFIRENKO.

La communauté géobiologique reconnaît l’existence des réseaux géodynamiques. Pour certains géobiologues les réseaux constituent un élément essentiel de leur travail d’investigation. Pour d’autres ils ne représentent pas un élément majeur, mais plus tôt le marqueur d’une anomalie du lieu. Qu’en est-il précisément ? Quels sont les réseaux cherchés par les différents géobiologues lors de leur intervention ? Pourquoi recherchent-ils ces réseaux et pas les autres ? Qu’elles sont les caractéristiques et les propriétés des réseaux recherchés ? Est-il besoin d’intervenir sur les réseaux ? Comment peut-on intervenir dessus ? Un réseau est-il toujours un risque pour le vivant ou y a-t-il des conditions pour qu’il le devienne ?


12 h Pause déjeuner

Temps libre mis à profit pour rencontrer d’autres géobiologues autour d’un verre, d’un repas, échanger des idées, découvrir d’autres façons de pratiquer la géobiologie, enrichir ses connaissances, se retrouver, poser des questions, etc. Prendre du plaisir à parler de géobiologie !

APRÈS-MIDI

14 h
– Comment évaluer, mesurer, les phénomènes non reconnus par la science.

L’être humain a toujours cherché à évaluer, mesurer les choses auxquelles il est confronté. Si l’évaluation est d’utilisation assez facile puisque moins contraignante que la mesure, qu’en est-il de cette dernière ? Peut-on vraiment parler de mesure pour les phénomènes non reconnus par la science ?

15 h
– Les entités, mythe ou réalité.

Il semble que les humains ont de tout temps fait référence à l’existence d’une vie après la vie. Pour la science il s’agit de croyances religieuses, d’imaginaire, voire de délire pour des personnes en mal d’exotisme. Pourtant un grand nombre de personnes sont confrontées au cours de leur vie à la réalité de phénomènes inexplicables rationnellement. Dans bon nombre de cas, il est possible de parler d’entité. Qu’en est-il vraiment ?

16 h
– Les dispositifs de remédiation, diversité et objectivité.

De nombreux dispositifs aussi divers que variés sont proposés pour « harmoniser » et « rééquilibrer » les lieux. Est-il possible de les catégoriser ? Sur quels principes fonctionnent-ils ? Sont-ils indispensables ? Quelles sont les nouveautés dans ce domaine ?

17 h
– Ondes et fréquences de toute chose, ou en est la géobiologie ?

La très grande majorité des géobiologues font référence aux « ondes et fréquences » pour rechercher et identifier toute chose. Pourtant cette approche est relativement récente dans l’histoire de l’humanité. C’est au début du XIXe siècle que l’idée d’ondes et fréquences commence à s’imposer. Elle sera adoptée définitivement un siècle plus tard avec l’invention du mot radiesthésie en 1919. Qu’en est-il réellement ? Est-il possible de considérer « ondes et fréquences » comme le dénominateur commun à toute chose ? Est-il possible de procéder autrement ?

Toutes les Tables rondes de l’après-midi seront animées par Bernard OLIFIRENKO.
Les horaires sont donnés à titre indicatif. Ils peuvent varier en fonction des débats.

En soirée, tous au restaurant pour un repas et un partage convivial.

 

Programme du dimanche 6 octobre.

L’accès aux conférences est ouvert au public sur inscription.
Le nombre de places est limité.
Tarif unique pour la journée 20 €.

MATIN
Discours d’ouverture
Par le Président de la Confédération Nationale de Géobiologie.

 9 h Conférence :
Joël ALBERT
Géobiologue.

La  téléphonie  5G….nocivité ou progrès ?

Nous avons perdu notre téléphone à cadran pour voir l’apparition du téléphone portable dans les années 80 qui nous permettait de téléphoner sans être rattaché à un fil…..Depuis ce téléphone a évolué, il s’est doté d’un écran qui nous a permis d’envoyer des SMS (texto) puis plus tard des images (MMS), maintenant ce téléphone a changé de nom pour s’appeler un Smartphone, tablette, qui nous permet de se connecter sur internet en devenant un mini ordinateur, et demain ?

Cette technologie révolutionnaire n’est pas sans effets sur la santé, et elle évolue encore. Incolores, inodores, impalpables, ces ondes remplissent notre environnement. Si aujourd’hui nous pouvons  par endroit  encore y échapper ; demain, ce ne sera plus le cas.

Le géobiologue peut mesurer ces ondes et éclairer le client sur les dangers possibles, faire des recommandations, d’usage, et de protection de l’habitat.

 

10 h Conférence :
Jean-Marie DEVIMEUX
Géobiologue.

La Géobiologie en élevage selon PROSANTEL.
Facteurs de risque et leurs effets sur l’élevage.

Les élevages peuvent subirent de nombreuses perturbations de l’environnement pouvant affectant la santé, la production et le comportement des animaux.

L’alimentation, le sanitaire, les méthodes d’élevages, mais aussi la GÉOBIOLOGIE peuvent assainir cet environnement afin de rétablir un bien-être des animaux.

L’élevage est un monde complexe, faisant cohabiter l’intervention de nombreux techniciens professionnels. Le géobiologue participe également aux bonnes performances de ce système. Le géobiologue doit connaître parfaitement le fonctionnement et toutes les interactions afin d’avoir une vue d’ensemble globale. Il doit avoir une approche technique et sensible à la fois

PROSANTEL s’appuie sur plus de 40 ans d’expérience géobiologique en élevage. PROSANTEL c’est entre autres 14 géobiologues professionnels ayant visité plusieurs milliers d’élevages en France et à l’étranger. C’est aussi, des échanges d’expériences permanentes. Les résultats sur les troupeaux, donnent de la crédibilité à notre métier.

2 géobiologues professionnels de PROSANTEL vous présenteront des expériences en élevage.

L’occasion de vous exposer le nouveau livre de Luc LEROY et Stéphane DEMEE : Géobiologie — Le guide (très) pratique, Edit. France Agricole, 2019.

Voir l’intervention de Jean-Marie DEVIMEUX sur FR 3 CENTRE

 

11 h Conférence :
Benoit BLEIN
Géobiologue, graphiste.

Les mégalithes du Causse Comtal, de la toise mégalithique au rectangle √5

À 20 kilomètres au nord de Rodez en Aveyron, s’étend un grand plateau calcaire où résident depuis plusieurs millénaires un ensemble de mégalithes dont la densité est l’une des plus importante de France.
En ruine, intactes ou restaurés, l’implantation de ces monuments reste encore aujourd’hui une énigme.


Pourtant, à l’aide des outils aujourd’hui à notre disposition, nous parviendrons peut-être faire parler certain, grâce aux indices relevés sur les cartes et sur le terrain. L’enquête porte sur une vingtaine de mégalithes intégrés dans un paysage quasiment inchangé depuis le Néolithique. Nous verrons comment ces bâtisseurs d’un autre temps était capable d’élever des pierres avec une incroyable précision. Détenteur d’une véritable science, ces menhirs et dolmens d’Aveyron entretiennent comme ceux de Bretagne et beaucoup d’autres constructions sacrées dans le monde un rapport privilégié avec la terre et le cosmos.
Croquis, photos, vidéos, simulations du ciel… de nombreuses images vous transporteront au cœur du Rouergue, mais vous amèneront aussi peut-être dans l’ailleur.

 

12 h Pause déjeuner

Temps libre mis à profit pour rencontrer d’autres géobiologues autour d’un verre, d’un repas, échanger des idées, découvrir d’autres façons de pratiquer la géobiologie, enrichir ses connaissances, se retrouver entre anciens élèves de promotion, poser des questions, etc. Prendre du plaisir à parler de géobiologie !

 

APRÈS-MIDI

14 h Conférence :

Christina VIOR
Géobiologue, maitre Feng-Shui, chamane,
Formatrice à Argema Formation et à l’Académie Nationale de Géobiologie.

Le Vortex et ce qu’il peut nous apprendre.

L’autrichien Viktor Schauberger, célèbre pour ses recherches sur le vortex, disait : « Tu dois penser depuis l’octave supérieure. » Cette remarque nous amène au delà d’une réflexion purement fonctionnelle d’un vortex. Grace à ses observations de la nature, Schauberger avait découvert le bénéfice d’une énergie « libre » qu’un vortex met à notre disposition.

Diplômée de la faculté de philosophie, l’intervenante ne se perd pas dans les explications techniques d’un vortex. Elle s’appuie sur un minimum de fonctionnalités, puis emmène l’auditoire à la découverte de multiples formations de vortex dans la nature et la géométrie. Les vortex existent même dans la construction des bâtiments dont l’effet sur l’homme sera discuté. Pour aller plus loin, la création d’une rotation ou vortex est une pratique essentielle chez les taoïstes pour générer du chi, la force vitale qui est dans tout l’univers. Y aurait-il peut-être un lien entre le vortex à la Schauberger et le chi de l’univers ?

 

15 h Conférence (2 h, jusqu’à 17 h) :
Serge HENNEMANN
Ex-président fondateur de la revue ARKOLOGIE.
Membre d’Honneur de la Confédération Nationale de Géobiologie.

Entretien
sur la base de la projection d’un support « DVD »
A savoir la réalisation d’un diaporama intitulé

Nombres et Flagrances

Il sera répondu aux questions fondamentales suivantes :
– Qu’est-ce que la géobiologie ?
– Qu’est ce que l’Arkologie
– Qu’est-ce que la santé ?
et une flagrance ?

Le tout intégrant dans la grande histoire – entre autre – de la construction – les Formes et les Tracés – de la cave à vin de Romanin.

Questions – réponses.

 

17 h Discours de clôture
Par le Président de la Confédération Nationale de Géobiologie.